Loading...
Home / Vieillir / Hormones et vieillissement

Hormones et vieillissement 0

Lorsque l’on parle d’hormones on pense à deux actions majeures. La première, c’est la communication intracellulaire et intercellulaire : la qualité de cette communication dépend des hormones qui vont interagir, non seulement au niveau de la membrane cellulaire, mais aussi à l’intérieur de la cellule. La deuxième, c’est l’homéostasie cellulaire qui consiste à préserver un équilibre permanent dans toutes les fonctions.

Les hormones servent donc, essentiellement, à coordonner le fonctionnement de nos organes, elles sont indispensables à l’équilibre de notre métabolisme, et leur concentration également est importante. Transportées par le sang, elles pénètrent profondément dans les cellules et mettent en route les chaînes de production des constituants cellulaires. Elles en créent d’autres, et provoquent des réactions qui libèrent l’énergie indispensable à la vie.

Le chef d’orchestre est bien évidemment le cerveau, et plus précisément l’hypothalamus, qui coordonne les activités de toutes les hormones périphériques par l’intermédiaire de deux glandes : l’hypophyse et la glande pinéale. À leur tour, ces hormones périphériques vont influencer leurs glandes émettrices par contrôle rétroactif. En outre, une hormone périphérique peut en influencer une autre en la stimulant ou en l’inhibant.

Le taux de certaines hormones diminue avec l’âge. Le thymus, qui produit une partie de nos hormones, disparaît également vers 40 ans. Certains considèrent que cette diminution est un marqueur du vieillissement, c’est-à-dire que la mesure des taux d’hormones dans l’organisme serait un moyen fiable d’évaluer notre âge biologique, indépendamment du nombre de nos années.

Share

Comments are closed.