Loading...
Home / La supplémentation nutritionnelle active / La PQQ (Pyrroloquinoléine Quinone)

La PQQ (Pyrroloquinoléine Quinone) 0

La PQQ permet, non seulement une amélioration du fonctionnement des mitochondries existantes, mais aussi un accroissement de leur nombre, ce qui est une avancée exceptionnelle ! En effet il n’existe actuellement aucun moyen d’accroître le nombre de mitochondries. En générant de nouvelles mitochondries, ce supplément nutritionnel assure ainsi la longévité de toutes les cellules. Du fait de sa très haute stabilité, la PQQ s’avère un puissant antioxydant, bien supérieur aux antioxydants classiques, pour protéger l’ADN mitochondrial ; de 30 à 5 000 fois plus puissant que la plupart des antioxydants ordinaires comme la vitamine C. En transférant des électrons en très grande quantité, elle neutralise les principaux radicaux libres qui entravent le bon fonctionnement des mitochondries, sans subir de dégradation moléculaire. Elle protège aussi les cellules du cerveau contre les dommages oxydatifs qui font suite à des ischémies, des inflammations ou des lésions oxydatives. Dans ce contexte, la PQQ réduit de manière significative la dimension de la zone cérébrale endommagée. Elle améliore les performances aux tests de mémoire et interagit également de façon positive avec les systèmes cérébraux neurotransmetteurs.

La PQQ en synergie avec la CoQ10

Des études récentes montrent, lorsque les deux nutriments sont associés, plutôt que pris séparément, de meilleures performances cardio-vasculaires et cognitives en particulier. Ce qui n’est pas une surprise puisque le cœur et le cerveau sont de loin les deux organes qui consomment le plus d’énergie. Une étude japonaise, réalisée en 2007, a montré que la PQQ, prise à des doses de 20 mg par jour, améliorait mémoire, attention et fonctions cognitives. Le groupe supplémenté en PQQ présentait des performances deux fois plus grandes que celles du groupe placebo. La prise conjuguée de 300 mg de CoQ10 a encore amplifié les performances sur les tests mémoriels. Ainsi, aptitudes mentales et qualité de vie peuvent être améliorées chez les sujets âgés, et de plus ce traitement constitue une aide à la prévention du ralentissement des fonctions cognitives chez les personnes d’âge avancé.

Share

Comments are closed.