Loading...

Lorsque l’on parle d’hormones, on pense surtout à deux enjeux fondamentaux. Le premier c’est la communication, inter et intra, cellulaire. Cette communication dépend de la proportion de certaines hormones qui vont interagir avec la membrane cellulaire et aussi avec le milieu intracellulaire. Le deuxième enjeu c’est l’homéostasie. Les hormones régissent l’intégration de l’information entre les différents systèmes et différents organes, et elles concourent à maintenir ces fonctions optimales. Elles vont, entre autres, maintenir un équilibre constant entre cerveau, système immunitaire et système digestif. Nos fonctions communiquent par un réseau de type « web » et le support de communication qu’il utilise c’est les hormones. Le cerveau est le coordinateur, il va initier le message et recevoir les informations en retour (c’est le feedback). Ce va-et-vient permet de contrôler la communication entre le cerveau et les organes, ou des organes entre eux ; le résultat final étant le maintien de la santé et d’une qualité de vie optimale. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de maintenir à un niveau de fonctionnalité optimale ces neurotransmetteurs que sont nos hormones.

 

Share

Comments are closed.