Loading...
Home / Mode de vie et Longévité / Pas assez de poissons

Le poisson et les autres produits de la pêche présentent un intérêt nutritionnel extraordinaire. En plus des oméga-3, ils contiennent toute une variété de minéraux, essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. Ils couvrent simultanément une part importante de nos besoins en acides gras essentiels, oméga-3, vitamines, notamment en vitamines B12 et D, iode et sélénium. Les fruits de mer apportent également manganèse, cuivre et zinc en grande quantité. Les espèces les plus riches en oméga-3 sont le hareng, le maquereau, la sardine, le saumon, le thon rouge, le merlu et la truite. Mais tous les fruits de mer en contiennent également.

Nombre d’études suggèrent que consommer régulièrement du poisson diminue le risque de cancer. Les données les plus documentées concernent le cancer de la prostate et le cancer colorectal. Mais les produits de la mer exerceraient aussi des effets bénéfiques sur la polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la maladie d’Alzheimer. Tous ces effets seraient liés aux oméga-3, ou plus précisément à l’équilibre entre oméga-6 et oméga-3.

Riches en vitamine D, les produits de la mer contribuent aussi à renforcer l’ossification et donc à lutter contre l’ostéoporose. Les poissons qui en contiennent le plus sont le saumon, le hareng, le bar, la limande, la sardine, le maquereau, le rouget barbet, mais on en trouve aussi dans les œufs de poisson et les huîtres.

Tous les produits de la mer représentent une excellente source de protéines de bonne qualité. Le thon, la raie et les anchois sont parmi les espèces qui en sont les plus riches.

L’iode est indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes, lesquelles sont extrêmement importantes pendant la croissance fœtale, notamment pour la formation du système nerveux. Les poissons contribuent de manière exceptionnelle à la couverture des besoins. Parmi les meilleurs aliments riches en phosphore, élément indispensable au bon fonctionnement de nos neurones et donc de notre cerveau, se situent les produits de la pêche qui contiennent en outre une forme de sélénium facilement disponible pour l’organisme. Les huîtres et les moules sont particulièrement riches en sélénium, mais également en manganèse, en cuivre, en zinc et autres oligo-éléments qui participent à la production d’antioxydants. Sauf en cas d’allergie, poissons et produits de la pêche sont à consommer sans modération.

Share

Comments are closed.