Loading...
Home / Mode de vie et Longévité / Pas assez d’eau

En fonction de notre morphologie, notre corps est composé de 60 à 70 % d’eau. Après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour la vie. Elle est indispensable à l’ensemble des processus vitaux ; en effet, les fluides occupent quasiment tous les espaces de notre corps, autant à l’intérieur des cellules qu’à l’extérieur ; l’eau y maintient le volume du sang, de la lymphe, et la température du corps. Elle permet les réactions chimiques dans les cellules, l’absorption et le transport des nutriments ingérés, également l’activité neurologique du cerveau. En outre, elle assure l’hydratation de la peau, fournit la salive qui permet d’avaler les aliments, sert de lubrifiant pour les articulations et les yeux, élimine les déchets de la digestion et des divers processus métaboliques.

Dans un climat tempéré, une personne de taille moyenne dépense plus de deux litres d’eau corporelle par jour. En effet, le corps en perd plus d’un litre par l’urine, et la même quantité à travers la sueur, les selles et la respiration. Les pertes en eau sont plus importantes par temps chaud, durant une activité physique, lors de l’allaitement ou en cas de maladie. Chaque personne possède donc des besoins en eau qui lui sont propres, compte tenu de sa taille, de son mode de vie  et du climat de l’endroit où elle vit.

Pour savoir combien vous devez boire, évaluez la quantité d’urine excrétée par jour (un litre environ chez un adulte) et ajoutez un litre et demi d’eau corporelle dépensée pour le métabolisme (personne moyennement active). La perte est de deux litres et demi. Comme l’alimentation fournit en moyenne 20 % de nos besoins en eau, il reste deux litres à récupérer. On les trouve dans les bouillons, les boissons chaudes ou froides et, évidemment, dans l’eau potable.

Il ne faut pas se fier au signal de la soif pour se décider à boire ; quand on est actif, on a le temps de perdre beaucoup d’eau avant de ressentir la soif. Il faut donc prendre l’habitude de boire tout au long de la journée. Les sportifs sont très exposés à la déshydratation en raison de la sudation. Ils risquent parfois l’hyponatrémie (baisse du sodium), qui est le signe d’un déséquilibre électrolytique du système sanguin.

Quelques suggestions : boire un demi-litre d’eau environ deux heures avant une activité ; boire tout au long de l’activité, suffisamment pour remplacer l’eau perdue par la sueur ; se souvenir qu’on peut perdre plus d’un litre sous forme de sueur en une heure, dans le cas d’activité aérobie intense ; avoir recours à une boisson isotonique (qui comprend des hydrates de carbone, du sodium et du potassium), aussi appelée boisson énergétique, si l’activité est exigeante et dure plus d’une heure.

D’après une étude, réalisée en 2011 à l’Institut de psychiatrie du King’s College de Londres, des scientifiques se sont rendu compte que des adolescents n’ayant pas bu d’eau, avait plus de difficultés à résoudre un problème et à se concentrer que lorsque ces mêmes adolescents s’étaient correctement hydratés. Donc, pour avoir un cerveau plus performant pour vos études ou au travail, n’hésitez pas à boire beaucoup d’eau. Il semblerait aussi que l’eau joue un rôle sur l’humeur. Une étude menée en 2009, à la Tufts University, sur un groupe d’hommes et de femmes aux conditions physiques égales, a prouvé que, lors d’une activité sportive, les candidats qui n’ont pas bu d’eau sont rapidement fatigués, tendus et agressifs. Si on prend un cas moins extrême comme le quotidien d’une personne active, l’absence d’eau au cours de la journée peut également générer un sentiment de mauvaise humeur et de contrariété.

Share

Comments are closed.