Loading...
Home / Mode de vie et Longévité / Stress et vieillissement cellulaire

Stress et vieillissement cellulaire 0

Si l’on sait, depuis longtemps, que le stress influe à la fois, sur les comportements et sur la santé, des travaux récents ont montré qu’il s’attaque aussi, directement, à notre ADN. Il y a une relation de cause à effet certaine, entre le stress et le vieillissement cellulaire. Elizabeth Blackburn (Prix Nobel de physiologie-médecine 2009) l’a démontré dans une étude monumentale, en 2004, portant sur un groupe de soixante-deux mères, pré-ménopausées.

Dans le groupe de contrôle, chaque participante était la mère d’un enfant sain de corps et d’esprit et, dans l’autre groupe, elles avaient toutes un enfant atteint d’une maladie chronique. Pendant des années les mères ont subi des tests mesurant leur niveau de stress et le vieillissement de leurs globules blancs, ainsi que d’oxydation (stress oxydatif), et aussi la longueur de leurs télomères. Les chercheurs, pour quantifier cet effet, ont donc mesuré la longueur des télomères des deux groupes. Ils se sont aperçus qu’à âge égal, la longueur des télomères des femmes s’occupant d’enfants malades était beaucoup plus courte que celle des mères d’enfants normaux. En moyenne, la longueur des télomères de ces femmes semblait avoir dix ans de plus que celle des télomères des mères du groupe de contrôle. Le stress aurait donc pour effet notable d’accélérer le vieillissement cellulaire.

Share

Comments are closed.