Loading...
Home / La Supplémentation Jlife / Celery 3nb™

L’hypertension figure parmi les pathologies pour lesquelles la médecine classique est très souvent mise au défi. On dit de l’hypertension qu’elle est fréquemment « essentielle », c’est-à-dire qu’elle couvre une symptomatologie dont on ne guérit pas, mais qu’il est cependant vital de pouvoir contrôler. Pour ce faire, le praticien prescrit des médicaments plus ou moins actifs, parfois toxiques, qu’il faut prendre tout au long de sa vie.

Un nouvel extrait de plante, traditionnellement reconnue pour ses propriétés hypotensives et dépuratives, vient de faire l’objet d’un brevet : l’extrait de graines de céleri, standardisé à plus de 40 % de phtalides totaux (butylphthalides et sédanénolides).
Ce nouvel extrait possède en effet des caractéristiques hypotensives élevées, validées scientifiquement et, surtout, ne présente aucune toxicité.
Les scientifiques ont donné à cet extrait breveté le nom de 3nb (3-n-butylphtalide). C’est d’ailleurs ce composé qui est responsable de l’odeur et de la saveur caractéristiques de cette plante de la famille des ombellifères, tout comme la carotte, le persil et le fenouil.
Testé au Chicago Medical Center, le 3nb a été reconnu responsable de l’activité du produit. Ainsi, une tension mesurée à 16/10 pouvait être contrôlée et abaissée en une semaine à 12/8.
D’une façon générale, les études sur l’animal ont révélé une chute de la pression sanguine d’environ 14 % ainsi qu’une baisse de l’ordre de 7 % du taux de cholestérol, un autre facteur de risque des maladies cardio-vasculaires.

Comment cet extrait agit-il ?

Son action est double : il agit à la fois comme diurétique et vasodilatateur par le biais de la production de prostaglandines, un peu à la manière des inhibiteurs calciques qui s’opposent au durcissement artériel et aux dépôts de cholestérol sur les parois, évitant ainsi les potentielles graves répercussions sur la circulation cérébrale. D’ailleurs, selon des études animales, l’extrait de céleri préviendrait les AVC, améliorerait la circulation sanguine cérébrale et protégerait le cerveau à la façon du Ginkgo biloba.

Cette action hypotensive manifeste est liée prioritairement à son activité diurétique. En effet, la plupart des diurétiques de la médecine classique modifient le ratio sodium/potassium, avec pour résultante de dangereux effets pouvant advenir lorsque le taux sanguin de potassium s’élève au-dessus des normes acceptables.

Le Celery 3nb™ s’est révélé prometteur en tant que phytonutriment anti-cancer chez les animaux, mais son autre action notable est surtout son effet antalgique majeur au cours des douleurs articulaires (arthrose, polyarthrite rhumatoïde, fibromyalgie) et des crises de goutte puisqu’il abaisserait la production d’acide urique toxique en bloquant la xanthine oxydase.
Les essais ont d’ailleurs démontré que cet extrait rivalisait largement avec les antidouleur classiques (AINS), y compris lors de douleurs musculaires, sans entraîner d’effets secondaires.
Lors d’une étude clinique récente conduite sur soixante-dix patients, il a été noté après seulement trois semaines de traitement des réductions cliniquement et statistiquement significatives au niveau de l’intensité de la douleur, de la mobilité et de la qualité de vie, toujours sans effets secondaires.

Même si les chercheurs ne connaissent pas encore les tenants et les aboutissants de son action, il semble que l’extrait de céleri pourrait rétablir l’équilibre du système des prostaglandines, à l’inverse de l’aspirine et des Cox-2 qui bloquent la production des prostaglandines en agissant sur des enzymes spécifiques.

Share

Comments are closed.