Loading...
Home / La Supplémentation Jlife / La cytidine 5-diphosphocholine (CDP-choline)

La cytidine 5-diphosphocholine (CDP-choline) 0

La cytidine 5-diphosphocholine (CDP-choline) est une forme exceptionnellement biodisponible de choline qui traverse aisément la barrière hémato-encéphalique pour atteindre le système nerveux central, où elle s’incorpore directement à la fraction phospholipidique des membranes et des microsomes. Elle accroît les niveaux des principaux neurotransmetteurs (norépinéphrine, dopamine et acétylcholine) et améliore directement le métabolisme cérébral par plusieurs mécanismes :

  • la CDP-choline supporte la fonction cognitive et facilite la communication entre les neurones ;
  • elle soutient le métabolisme cérébral et l’activité mitochondriale dans les neurones ;
  •  elle active la biosynthèse et maintient la qualité des phospholipides qui constituent le tiers des tissus cérébraux ;
  • elle aide à maintenir la mémoire et les fonctions cognitives en supportant des niveaux normaux d’acétylcholine ainsi que l’activité des nerfs qui répondent à l’acétylcholine. Plusieurs études humaines ont évalué la capacité de la CDP-choline à enrayer la dégradation de la mémoire associée au vieillissement, avec des résultats significatifs, selon les cas, à des dosages compris entre 1 000 et 2 000 mg quotidiens ;
  • elle est utilisée pour aider à la résorption des œdèmes causés par les traumatismes crâniens et les accidents vasculaires cérébraux ;
  •  la CDP-choline a été testée, avec des résultats divers, pour accélérer le rétablissement des patients atteints de coma post-traumatique et celui des victimes de troubles ischémiques et thrombotiques.
  • Son activité neuroprotectrice puissante en fait un supplément de choix dans le traitement des déficits cognitifs chroniques associés au vieillissement, et un traitement d’appoint dans les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Dans des études animales, la CDP-choline a inhibé le processus de dégénération neuronale induite par la protéine toxique bêta-amyloïde, qui est prédominante dans les cerveaux des victimes de la maladie d’Alzheimer.
Share

Comments are closed.