Loading...
Home / La Supplémentation Jlife / L’extrait de pollen de seigle

L’extrait de pollen de seigle 1

Le pollen est la semence mâle produite par les étamines des fleurs. Il est constitué d’une multitude de particules microscopiques, les grains de pollen, dont la taille est de l’ordre du micron. Les extraits de pollen sont utilisés depuis de nombreuses années dans différents pays d’Europe et d’Asie pour les problèmes de prostate. Des études croisées en double aveugle ont démontré l’utilité d’extraits de pollen dans la prévention et le traitement de prostatites ou d’hypertrophie bénigne de la prostate.

Les données expérimentales indiquent que les extraits de pollen inhiberaient la formation de dihydrotestostérone (DHT), bloqueraient la liaison de la DHT au récepteur alpha-1 ou accéléreraient l’élimination de la DHT et de ses produits dérivés des cellules de la prostate. La DHT, la forme active de la testostérone, stimule la croissance des cellules de la prostate.
On a montré que l’extrait de pollen de seigle a des propriétés anti-inflammatoires 4, qu’il relâche les muscles entourant l’urètre et qu’il inhibe la croissance des cellules de prostate6. Dans des essais non contrôlés, il a également amélioré les symptômes de la prostatite chronique. Dans un essai, trois comprimés par jour d’extrait de pollen de seigle réduisaient significativement les symptômes chez 78 % des sujets atteints d’une prostatite simple

Une méta-analyse a passé en revue des essais cliniques menés avec un extrait de pollen de seigle et a évalué son efficacité dans le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate. Les chercheurs ont examiné deux essais contrôlés par placebo et deux essais comparatifs (d’une durée de 12 à 24 semaines) portant sur un total de 444 patients souffrant de cette affection. Les résultats ont indiqué dans l’ensemble que la prise d’un extrait de pollen de seigle fait diminuer la nycturie (émission d’urine plus importante la nuit que le jour). Il n’a par contre pas eu d’incidence sur les autres symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Share

Comments are closed.