Loading...
Home / Activité physique et Longevité / Activité physique et cellules souches

Activité physique et cellules souches 0

Dans des conditions normales nos muscles sont au repos et donc les cellules souches de nos muscles squelettiques sont « quiescentes », en phase de repos. Ce n’est que suite à une activité physique ou à un traumatisme, que les cellules souches se réveillent et entrent en action pour régénérer le muscle endommagé. Des chercheurs de l’Université de l’Illinois ont démontré que les cellules souches adultes, présentes dans les muscles, répondent rapidement à l’activité physique. Ils ont constaté ce phénomène, une accumulation de cellules souches dans les muscles, chez la souris, après un exercice intense. Ils ont ensuite cherché à savoir si cette accumulation entraînait la formation de nouvelles fibres musculaires. Ils ont constaté que les cellules souches avaient sécrété, en grande quantité, des facteurs de croissance qui ont créé les conditions pour générer de nouvelles fibres musculaires. La bonne nouvelle est que les chercheurs pensent pouvoir en tirer des stratégies thérapeutiques pour aider les handicapés physiques à récupérer leur masse musculaire.

Une nouvelle étude, dont les résultats viennent d’être annoncés par des chercheurs de l’Université nationale Cheng Kung (NCKU), confirme que la pratique d’une activité physique permet d’inverser la baisse, liée à l’âge, de la production de cellules souches neurales dans l’hippocampe du cerveau de souris. Selon les chercheurs, la pratique d’une activité physique aide à la production, dans le cerveau, d’une substance chimique qui favorise la production et la maturation de nouvelles cellules souches.

En 2015, des chercheurs ont mis en évidence le gène Sprouty1, responsable du maintien du stock des cellules souches dans les muscles. Son inhibition se manifeste avec l’âge et le stock de réserve chez le sujet âgé diminuerait de plus de la moitié par rapport au sujet jeune. Les scientifiques cherchent donc le moyen de réactiver ce gène Sprouty1, afin de lutter contre la perte de masse musculaire due au vieillissement ou à certaines maladies.

Share

Comments are closed.